Pachamama : les journées bilan

Le projet Pachamama initié en 2020 par Blédina, Danone Ecosystem et Pour une Agriculture du Vivant a connu une première phase pilote pendant 3 ans pour tester les outils et les méthodes afin d’engager progressivement les agriculteurs de fruits, légumes et céréales dans la transition vers l’agriculture régénératrice.

Le projet visait notamment :

  • La montée en compétences techniques des agriculteurs et techniciens,
  • La création d’un réseau de partage d’expériences,
  • La modélisation économique des coûts de la transition,
  • Le déploiement des pratiques agroécologiques à grande échelle.

Après avoir accompagné plus de 300 agriculteurs et techniciens, les partenaires du projet se sont engagés, cette année, dans une nouvelle phase ambitieuse d’une durée de trois ans. Les objectifs ? Poursuivre, à plus grande échelle, la diffusion des connaissances des pratiques agroécologiques pour accélérer leur déploiement auprès d’un large public d’agriculteurs et techniciens et valoriser les efforts faits par les agriculteurs engagés. 

Pour partager largement les enseignements et les apprentissages du projet, 4 journées bilan sont ainsi organisées en ce début d’année : une journée dédiée aux grandes cultures dans la Nièvre, une journée arboriculture dans le Lot et Garonne, deux journées légumes, la première dans les Landes et la seconde en Bretagne. 

C’est ainsi l’occasion pour toutes les parties prenantes de se retrouver et : 

  • D’échanger sur les avancées du projet,
  • Partager les résultats des essais de l’année passée,
  • Discuter des perspectives,
  • Découvrir de nouvelles façons de faire grâce aux interventions d’experts et aux visites de ferme avancées sur ces thématiques.

La journée Grandes cultures – Nièvre

Une quinzaine d’agriculteurs et techniciens se sont retrouvés sur la ferme d’Olivier Cadiot, membre fondateur du GIEE Magellan. Après une matinée de restitution des essais réalisés en 2023 et des éclairages techniques et scientifiques de Francis Bucaille, agronome expert et auteur du livre Revitaliser les sols, le groupe a visité les parcelles et les installations d’Olivier. Il travaille depuis de nombreuses années à l’utilisation d’extraits fermentés (prêle, consoude) et de Lifofer (Litière forestière fermentée) pour améliorer la santé des sols et des plantes. 

La journée Arboriculture – Lot-et-Garonne

La semaine suivante c’est dans le Lot-et-Garonne, à Aiguillon, qu’une vingtaine d’agriculteurs et techniciens se sont donnés rendez-vous. 

Au programme… La restitution de 5 essais de pratiques régénératrices des sols et des écosystèmes en arboriculture fruitière : couvert végétal de sorgho et apports massifs de matières organiques végétales avant replantation, implantation de couverts fleuris en inter-rang pour accueillir la biodiversité utile… 

Evelyne Leterme, experte en associations fruitières et ex-directrice du conservatoire régional d’Aquitaine a pu également présenter des exemples de vergers agroforestiers, productifs et résilients, de quoi nourrir la réflexion sur l’amélioration de la diversité dans les vergers. 

L’après-midi, ce fût au tour de Clément Sfiligoi, agriculteur et président de la COFRA, de présenter son verger et ses pratiques. Producteur de pommes et de prunes en bio et biodynamie, il intègre depuis de nombreuses années des pratiques agroécologiques : féverole en inter-rang, apports de matières organiques, choix de variétés, intrants alternatifs… de quoi alimenter les échanges et ouvrir des perspectives pour tous les agriculteurs présents !

La journée légumes – Landes

Les sols sableux caractéristiques des landes ainsi que les systèmes de production basés sur le maïs et les légumes en font un contexte spécifique pour la mise en place de pratiques agroécologiques. Il est d’autant plus important de rassembler les réseaux oeuvrant sur ces territoires pour trouver collectivement des solutions innovantes (couverts végétaux adaptés aux sables, utilisation du striptill…). 

Et c’est un pari réussi pour cette troisième journée bilan qui a rassemblé l’ensemble des agriculteurs du projet Pachamama présents sur le territoire et les principaux techniciens et experts engagés sur ces thématiques. L’après-midi le groupe est allé visiter la ferme d’Olivier Cadiot, accompagnée par l’ALPAD 40, une des seules fermes en semis-direct en sable dans les landes. Le profil de sol a même permis de trouver des vers de terre qui n’aiment habituellement pas trop les sables.

La journée légumes – Bretagne

C’est en Bretagne que le tour de France Pachamama s’achève avec la dernière journée bilan du projet Pachamama qui vise à restituer les résultats des essais de la campagne passée. Théo Sergheraert, un des experts intervenant dans le projet Pachamama était convié pour rappeler les principes de l’agroécologie en cultures légumières et insister sur le nécessaire pragmatisme. 

“En agroécologie, le but est de ne rien s’interdire, mais de ne pas faire d’intervention si ce n’est pas utile”. 

Alexandre Moreul, ferme pilote du projet, nous a ensuite accueilli sur ces parcelles où les participants ont pu observer, commenter le choix des espèces et la structure des sols. L’occasion pour tous de repartir avec de nouvelles idées et des contacts pour continuer à explorer ensemble la voie de l’agroécologie.

Découvrez aussi

Agri1 Copie
La colère des agriculteurs n’est pas nouvelle. Celle qui a longtemps grondé sans trouver d’écho raisonnable, est désormais libérée. Mais ne nous y trompons pas…...
Rex6
Échanger, partager ces expériences entre agriculteurs est l’une des clés essentielles pour que chacun d’entre eux s’engage sereinement dans la transition agroécologique ! Chaque...
Carbone4 RS
Carbone 4 accompagne la transformation des entreprises vers la décarbonation et l’adaptation au changement climatique  en les aidant à appréhender le monde qui se...