Technicien.ne du Vivant – Formation agronomique à Lautrec avec Alinéa – Top Allaince

Le 15 et 16 septembre, à Lautrec, la coopérative Alinéa – Topalliance accueillait une formation Technicien du Vivant qui regroupait 9 participants de différentes structures et domaines de spécialités et venant de toute la France.

Organisée en partenariat avec Ver de Terre Production, la formation Technicien du Vivant vise à fournir aux techniciens les outils d’accompagnement de la transition agroécologique.

Après l’observation et l’étude d’un profil de sol, Arthur BURESI, le formateur a rappelé les fondamentaux agronomiques du fonctionnement des sols et notamment comment diagnostiquer un sol et une ferme grâce à des outils simples : test bêche, bilan humique simplifié, lecture d’analyses de sol, choix des amendements et de la fertilisation en fonction des objectifs, Indice de Régénération … sont autant de solutions pour apporter le meilleur conseil stratégique à l’agriculteur et l’accompagner dans sa transition.

Test bêche, bilan humique simplifié, lecture d’analyses de sol, choix des amendements et de la fertilisation en fonction des objectifs, Indice de Régénération … sont autant de solutions pour apporter le meilleur conseil stratégique à l’agriculteur et l’accompagner dans sa transition.

Arthur BURESI

Conseiller maraîchage chez Xavier Dubreucq Technique et Agronome indépendant fertilité du sol

Le second jour a été consacré à la co-construction d’un plan d’action agroécologique avec l’agriculteur et à l’identification d’itinéraires techniques innovants. Ce fut l’occasion pour les participants d’évoquer les différents systèmes de production sur lesquels ils interviennent et d’identifier des leviers d’amélioration à mettre en œuvre avec les producteurs. Grâce à la diversité des retours d’expériences de chacun, les échanges ont été particulièrement riches !

Il est absolument nécessaire de ne pas se reposer sur ses acquis quand on parle d’agroécologie. La formation nous a obligés à nous poser les bonnes questions et à bien prendre en considération le sol, premier facteur de production, lors de nos échanges avec les producteurs. Nous allons d’ailleurs créer un groupe d’agriculteurs intéressés par ces techniques pour les accompagner dans leur progression et à terme engager de plus en plus de monde vers l’agroécologie !” témoigne Céline VEZIAN , responsable du pôle Technique et qualité de la coopérative Alinéa – Topalliance.

Prochaine étape pour chacun des technicien.nes : mettre en pratique l’Indice de Régénération sur les fermes suivies & participer aux nombreux temps forts proposés par l’association Pour une Agriculture du Vivant pour continuer à se former, à partager avec les autres Technicien.nes du Vivant et être au fait des innovations techniques prometteuses !

A ce propos, rendez-vous le 9 décembre 2021 pour la journée annuelle des techniciens du vivant (plus d’informations à venir) !

Il est absolument nécessaire de ne pas se reposer sur ses acquis quand on parle d’agroécologie. La formation nous a obligés à nous poser les bonnes questions et à bien prendre en considération le sol, premier facteur de production, lors de nos échanges avec les producteurs.

Céline VEZIAN

Responsable du pôle Technique et qualité de la coopérative Alinéa - Topalliance.