L’indice de régénération

Fruit d’une étroite collaboration entre le Comité Scientifique et les acteurs de terrain du mouvement Pour une Agriculture Du Vivant, l’Indice de Régénération est un outil d’évaluation du niveau agroécologique des fermes, gratuit et open-source.  

Les axes de l’Indice de Régénération

L’indice de Régénération a été construit autour de 8 axes, qui permettent d’évaluer le niveau agroécologique global d’une ferme, de manière systémique, à travers une note sur 100

La Couverture du sol  –  le travail du sol  –  le cycle du carbone  –  la fertilisation azotée  –  la gestion Phytosanitaire  –  la biodiversité  –  l’Agroforesterie  –  la formation.

“L’agroécologie, c’est l’art et la manière d’utiliser les services de la nature : d’une part pour aider les agriculteurs dans leur travail, d’autre part pour offrir au reste de la société des processus vitaux sur Terre (régulation du climat, épuration des eaux, préservation de la biodiversité…).

Maximiser ces services, efficacement et de manière rentable, nécessite des indicateurs simples mais fiables pour tout type de production. C’est tout l’intérêt de l’indice de régénération, véritable outil de pilotage de la transition agroécologique”  Jean-Pierre Sarthou, professeur à l’ENSAT, chercheur associé à l’INRAE et membre du Conseil Scientifique de Pour une Agriculture du Vivant.

L’Indice de Régénération pour l’accompagnement technique des agriculteurs

Parce qu’il repose sur des bases agronomiques solides, l’Indice de Régénération peut être mobilisé par les techniciens conseil pour engager la réflexion autour de certaines thématiques (couverts, réduction du travail du sol, agroforesterie, etc.), identifier des axes de progrès, et construire avec l’agriculteur un plan de progrès. Un module de formation sur les bases agronomiques de l’Indice de Régénération et sur le fonctionnement détaillé de l’outil est intégré au programme de formation Techniciens du Vivant®, proposé aux techniciens qui souhaitent offrir un suivi éclairé et de qualité aux agriculteurs engagés dans la transition agroécologique.

L’ Indice de Régénération pour la structuration de filières

L’aspect trans-label de l’Indice de Régénération permet de valoriser une grande diversité de pratiques agroécologiques qui ne rentrent pas nécessairement dans les cahiers des charges des labels existants, tout en laissant l’agriculteur libre de ses choix techniques.

Véritable outil de pilotage pour les entreprises, l’Indice de Régénération permet donc en même temps de rétablir le dialogue au sein des filières, et notamment entre producteurs et acteurs de l’aval, autour d’un outil porteur de sens.

L’Indice de Régénération permet également de structurer des filières agroécologiques valorisant la production de fermes engagées dans une démarche de progrès continue et avec un indice de Régénération supérieur à 40/100. Cette démarche de régénération construite par Pour une Agriculture Du Vivant est encadrée par une procédure de vérification contrôlée par Bureau Veritas.

L’ Indice de Régénération pour aiguiller les politiques publiques

Basé en grande partie sur de la mesure des résultats, et non pas sur des obligations de moyens, l’Indice de Régénération peut être utilisé sur toutes les fermes, quel que soit leur label ou absence de label. En cela, il est un outil tout adapté dans le cadre de la mise en place de Plans Alimentaires Territoriaux, de circuits d’approvisionnement agroécologiques pour la restauration collective, ou encore pour des mesures de soutien ciblées dans le cadre des politiques agricoles nationales ou européennes.

” Dans le vivant tout est lié et tout est sujet d’équilibre. Pour accélérer la transition agroécologique, il faut basculer de modèles basés sur des obligations de moyens à une mesure des résultats des pratiques agricoles. Avec l’indice de régénération, la transition se mesure enfin de manière simple mais non simpliste”.

Anne Trombini, directrice de l’association Pour une Agriculture Du Vivant.

Retrouvez ici notre lettre ouverte du conseil scientifique au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie pour l’intégration de l’Indice de Régénération dans l’éco-régime de la PAC

Share This