Retour sur le Parcours Référent du Vivant

En janvier a eu lieu la nouvelle session du parcours Référent du Vivant.
Deux jours d’intelligence collective ainsi qu’une journée terrain avec nos adhérents au service de la transition agroécologique !

Le parcours initial

Après une première partie consacrée à l’acquisition des bases de l’agroécologie et à la découverte de l’association permettant de repartir d’une base commune et partagée, le parcours a été l’occasion d’inciter les adhérents à l’action avec des ateliers de mise en situation. 

L’objectif de ces ateliers et, notamment, du speed consulting développé par l’Association Trame, est de favoriser les échanges entre pairs, de partager ses problématiques et d’obtenir en un minimum de temps, le maximum d’idées ou de solutions pour y répondre. 

Ainsi aux questions que de nombreux adhérents se posent relatives à la sensibilisation des agriculteurs pour faciliter leur embarquement, les réponses qui ont émergées sont multiples… 

  • la formation des techniciens du vivant pour mieux les accompagner
  • les tours de plaines pour découvrir des cas concrets
  • les webinaires techniques pour approfondir certains sujets
  • des échanges prospectifs sur l’évolution de l’agriculture pour se projeter plus facilement
  • la mise en avant des bénéfices de l’agroécologie pour les convaincre d’entrer en transition.

La seconde journée alterne également des temps plus théoriques pour aborder la mise en oeuvre concrète de l’agroécologie dans les filières, la présentation des projets collectifs menés sur le terrain, les services du mouvement ou encore l’appropriation de la démarche de régénération pour la décliner et l’adapter à leur contexte et stratégie… Avec des ateliers pour leur permettre de se projeter sur les conditions de succès et de préparer l’embarquement des acteurs-clés autour du projet stratégique de leur entreprise. 

Les objectifs de ces ateliers sont nombreux : 

  • Réfléchir en collectif pour identifier comment la Démarche de Régénération peut répondre à leurs enjeux
  • Repartir avec toutes les clés nécessaires pour définir et déployer une feuille de route interne 
  • Se projeter sur les conditions de succès pour embarquer les acteurs-clés autour du projet stratégique de leur entreprise

Cette première étape du parcours avec les référents du vivant est essentielle pour leur donner toutes les clés nécessaires à l’embarquement de leurs parties prenantes et ainsi engager la transition au sein de leur écosystème. 

Une journée pour construire

Pour la suite du parcours, nous avons convié nos adhérents de l’aval des filières  (industries agro-alimentaires, moulins, restaurants, distributeurs…) sur la ferme d’Alain Sagot pour une journée placée sous le signe de la mutualisation !

Mutualisation de la production et du matériel 

Alain Sagot est associé avec 2 autres producteurs au sein d’une société en participation qui produit 15 cultures différentes sur 450 ha (oignon , betterave sucrière, blé, orge de brasserie, persil etc.) et avec lesquels il met en commun son parc de matériel . Des investissements conséquents ont ainsi pu être réalisés pour la transition agroécologique (semoir, rouleau, fertilisation localisée…) grâce à cette mutualisation collective !

Mutualisation des idées 

« Ce sur quoi on a le plus gagné avec la mutualisation, c’est la matière grise.  » 
15% du temps de travail d’Alain est dédié à la formation et au partage d’expériences pour lever les freins psychologiques et gagner en technicité. Il a beaucoup progressé grâce à des projets collectifs  sur le territoire (Agrognon) et à l’international puisqu’il échange avec des paysans au Mali et en Côte d’Ivoire. Même face aux difficultés, Alain est très optimiste pour la relève : « j’ai une grande confiance en nos jeunes ».

Mutualisation des référentiels et des financements 

L’après-midi, les référents des entreprises ont échangé sur leurs problématiques communes telles que l’engagement des fournisseurs agricoles, la mutualisation des outils  et les opportunités de financement  de la transition, et partagé leurs expériences réussies. 

Conclusion : « On pourrait échanger plus souvent sur nos projets pour pouvoir s’engager collectivement auprès de nos partenaires sur chaque territoire ». 
Le rendez-vous est pris !

Découvrez aussi

Agri1 Copie
La colère des agriculteurs n’est pas nouvelle. Celle qui a longtemps grondé sans trouver d’écho raisonnable, est désormais libérée. Mais ne nous y trompons pas…...
Rex6
Échanger, partager ces expériences entre agriculteurs est l’une des clés essentielles pour que chacun d’entre eux s’engage sereinement dans la transition agroécologique ! Chaque...
Carbone4 RS
Carbone 4 accompagne la transformation des entreprises vers la décarbonation et l’adaptation au changement climatique  en les aidant à appréhender le monde qui se...