Kiss the Ground : un documentaire sur l’agroécologie

Comment réussir à parler de manière juste du changement climatique, d’agriculture et de leurs impacts sans pour autant démoraliser ni culpabiliser ? C’est ce que tente de faire ce documentaire, et c’est plutôt réussi.

David Diane Pour une Agriculture du Vivant

David Diane

Directeur de la communication

28 octobre 2020

DOCUMENTAIRE | Kiss the Ground

Depuis 2013, l’association américaine Kiss The Ground milite pour une agriculture régénératrice et sensibilise sur l’importance des sols vivants aux USA. Ce documentaire éponyme, produit par Netflix, vient d’être diffusé sur la plateforme. Il sensibilise sur les enjeux que représentent les sols et les diverses solutions existantes.

Le film constate les impacts de l’agriculture sur le réchauffement climatique. Face à ce diagnostic alarmant, les sols apparaissent comme une véritable solution dans la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, il est possible de stocker du carbone dans le sol, grâce aux plantes. Ainsi, la séquestration de carbone dans le sol pourrait contribuer, combiné à une baisse d’émission, à neutraliser sa production.

Les pratiques agroécologiques illustrées dans le documentaire, partagées par le mouvement, existent. Et nombreux sont les agriculteurs à les mettre en œuvre. Couvrir au maximum le sol avec du végétal, planter des arbres ou bien limiter le travail du sol en sont des exemples. Les agriculteurs et agricultrices sont les acteurs de la transition agroécologique !

Découvrez aussi

Journée Mondiale Des Légumineuses 01
La journée internationale des légumineuses à lieu chaque 10 février. Alors pourquoi une journée internationale pour ces productions particulières, pourquoi sont-elles importantes ? De...
MAN HD10
Merci à nos adhérents, élus, partenaires ainsi qu’aux acteurs du monde agricole et alimentaire d’avoir été présents pour le lancement de notre manifeste, de...
Pour Une Agriculture Du Vivant Minoterie62
En parallèle des travaux de thèse « Une seule santé », une quinzaine d’agriculteurs du réseau de l’étude se sont rendus sur le site...