Céréales sur Sol Vivant

Retour sur la Journée Technique Céréales sur Sol Vivant du 10 décembre 2019

 

Les sols vivants, l’agroécologie : premier facteur de résilience et de performance pour des fermes durables. Cela, les agriculteurs et acteurs des filières présents au Manoir de Hauterive le 10 décembre 2019 le savent et le pratiquent déjà. Il s’agit cette fois-ci d’aller plus loin pour se préparer à demain et gagner en résilience : comment sécuriser des systèmes de production avec une couverture maximale et peu de travail du sol en Bio ? Sans Glyphosate ? Sans désherbant ? Sur les terres superficielles des plateaux bourguignons ?

 

L’objectif n’est pas de trouver à nouveau des alternatives ou des substituts aux techniques de désherbage actuelles, mais bien de faire du désherbage une histoire ancienne : prévenir plutôt que guérir, accompagner plutôt que lutter contre.

Et cela passe par la compréhension toujours plus fine du vivant, de ses processus biologiques, biochimiques, physiques… pour adapter nos modes de production (et non l’inverse) afin de travailler toujours plus de concert avec elles.

Compréhension toujours plus fine qui a été transmise par les agronomes et agriculteurs qui se sont succédés au micro tout au long de la journée pour apporter chacun une composante de la réponse :

  • S’inspirer des réflexions et du travail mené par les agriculteurs de Provence qui s’adaptent depuis plusieurs années déjà aux sécheresses extrêmes (Mathieu Marguerie – Agribio04) ;
  • Réorienter les choix de variétés de céréales et les stratégies de sélection génétique en favorisant des physiologies adaptées au semis-direct sous couvert (Alain Peeters – RHEA) ;
  • Mettre à profit la précision du guidage satellite pour parvenir à maintenir un couvert pluriannuel de légumineuse vivante dans une culture de céréale sans désherbant chimique (Régis Hélias – Arvalis) ;
  • Mieux connaitre et booster la microbiologie de la rhizosphère des plantes cultivées avec les thés de compost pour renforcer leur métabolisme et les rendre compétitive face aux adventices et ravageurs (Jean-Charles Devilliers – agriculteurs expérimentateur)
  • Prendre du recul, définir ses objectifs, des règles de décision et connaitre ses coûts de production pour construire un système de culture sécurisant (Bruno Saillet – chef de culture)

Voir la vidéo de la Journée