REX Pom’évasion

Chaque mois, un membre du mouvement partage les succès et difficultés rencontrés dans cette transition agroécologique. Ce mois-ci, c’est Olivier Maugeais , Directeur de l’organisation de producteurs de pommes et poires Pom’évasion ainsi que Sébastien Serot, le responsable technique qui nous présentent leur structure, les avancées techniques en matière  d’agroécologie et leurs ambitions pour les années à venir.

Pom’évasion rassemble 11 arboriculteurs français principalement situés dans les Pays de la Loire. Les fruits sont distribués en brut et depuis peu transformés en jus sous la marque Nature de Pomme

Au début des années 2000, les producteurs du groupement ont eu à faire face à des problèmes de volume, de qualité des productions ainsi que de santé des arbres fruitiers. L’intervention d’experts a permis de diagnostiquer un mauvais fonctionnement du sol qui empêchait les racines des arbres de se développer au-delà de 30-40 cm de profondeur.  

Pour répondre à cette problématique, Pom’évasion a décidé de s’engager dans la transition agroécologique depuis 2008 en parallèle de la certification biologique des vergers. 

L’apport massif de matière organique, le semis de couvert végétaux sur l’inter-rang, l’implantation de bandes fleuries et la plantation de haies font partie des pratiques mises en place pour répondre à ce déséquilibre. Elles ont permis d’augmenter la fertilité du sol, sa capacité de drainage, d’améliorer l’enracinement des arbres et d’accroître la biodiversité pour une meilleure résilience du verger. Une entomologiste visite régulièrement les parcelles pour effectuer des relevés de biodiversité et constater l’augmentation importante des auxiliaires de cultures dans les parcelles.

« Nous sommes fière de remarquer que dans nos vergers, nous détectons près de 45 espèces d’abeilles sauvage en plus des abeilles domestiques productrices de miel« 

Sébastien Serot

Ingénieur production

Pom’évasion travaille étroitement avec Pour une Agriculture du Vivant depuis sa création et notamment sur l’élaboration du référentiel arboriculture de l’association : l’Indice de Régénération 

Cet outil est depuis utilisé par l’organisation de producteurs pour évaluer les forces et faiblesses de chaque système et de définir individuellement les axes de travail pour progresser dans cette transition vers agroécologique. De plus, les données agrégées de ces diagnostics permettent à l’entreprise de définir les axes stratégiques de développement agronomique à travailler.  

L’ambition de Pom’évasion, en plus de poursuivre leurs expérimentations sur la partie agronomique, est d’entamer un travail de valorisation et de communication auprès de l’aval et du grand public sur les efforts menés par l’organisation et les producteurs pour la transition agroécologique.

« Nous souhaitons dorénavant co-construire avec Pour une Agriculture Du Vivant et les autres adhérent du réseau sur la valorisation et la communication autour de cette agroécologie.« 

Olivier Maugeais

Directeur Associé