REX croisé – Pasquier et Soufflet Agriculture lancent la première filière agroécologique

Chaque mois, un adhérent prend la parole afin de témoigner sur la mise en œuvre de sa Démarche de Régénération, c’est-à-dire ses initiatives et projets pour développer l’agroécologie. Cet été ce n’est pas un, mais deux adhérents qui ont partagé leur expérience commune  sur la structuration de la première filière blé agroécologique.

Par son programme « De la Nature et du Temps » Brioche Pasquier, entreprise familiale de transformation agro-alimentaire, s’engage à développer des filières plus durables dans une logique d’amélioration continue.

Afin de l’accompagner dans sa démarche de déploiement des filières agroécologiques, le groupe devient membre pilote de Pour Une Agriculture du Vivant en 2018.

« On voulait être partie prenante dans cette association pour contribuer à promouvoir cette nouvelle agriculture et avoir un caractère très concret avec la volonté de créer des filières et mettre en œuvre l’agroécologie. »

Anthony Thuaud

Directeur de l'activité biscotte et coordinateur du projet Naturalité, Brioche Pasquier

Après avoir formé ses équipes en interne aux enjeux de l’agroécologie, en tant qu’acteur majeur du secteur des biscottes et de la viennoiserie industrielle, le groupe décide d’agir en structurant une première filière blé agroécologique avec son partenaire Soufflet.

C’est ainsi qu’en septembre 2018 le Groupe Soufflet rejoint le mouvement et devient membre partenaire de Pour une Agriculture Du Vivant. Cette entreprise familiale française couvre de nombreuses activités qui vont de l’accompagnement des producteurs jusqu’à la commercialisation de produits en passant par leur transformation (filières blé, orge, riz et légumes secs). Le groupe rassemble toutes ses initiatives de développement durable avec de sa démarche de renforcement des filières durables « Semons du sens ».

Avec une ambition forte sur l’accompagnement d’une agriculture tournée vers les pratiques de conservation des sols (ACS), son entrée dans l’association marque la volonté du groupe Soufflet de construire une première filière blé agroécologique.

Dans le cadre de leur adhésion à Pour une Agriculture Du Vivant, Brioche Pasquier et le groupe Soufflet ont donc mené un projet pilote afin de définir les trajectoires agronomiques ciblées et de co-construire le modèle économique de la filière. Cette première phase a abouti à une contractualisation entre les agriculteurs, Soufflet et Pasquier, pour déployer une filière basée sur l’Indice de Régénération, en sécurisant les risques liés à la transition. L’objectif est d’atteindre à l’horizon 2023 10% des volumes de blé fournis à Pasquier en agroécologie.

« Ça a été vraiment une co-construction entre Pasquier, Soufflet et l’association pour à la fois élaborer le modèle agroécologique en testant l’Indice de Régénération auprès d’agriculteur pilotes […] et en parallèle en travaillant sur le modèle économique pour se donner les moyens de mettre en place de démarche. »

Fabrice Bourjot

Responsable filière blé, Moulins Soufflet

Et concrètement sur le terrain ? Après avoir été formés en suivant le parcours d’habilitation des techniciens du Vivant, les techniciens Soufflet ont réalisé l’évaluation de l’Indice de Régénération chez les agriculteurs de la filière afin de les situer sur le chemin de l’agroécologie et de les accompagner dans la co-construction de leur plan de progrès.

L’ambition pour Brioche Pasquier est de poursuivre le déploiement de la filière blé, puis de s’étendre à d’autres filières comme le sucre ou le colza. Afin de valoriser ce travail, le groupe cherche à communiquer de manière simple, au consommateur, les enjeux de l’agroécologie.