Gouvernance

Le mouvement Pour une Agriculture du Vivant s’est constitué sous forme d’une association loi 1901 dont le but est de rassembler tous les acteurs de la filière agricole et alimentaire, du champ à l’assiette via des collèges représentatifs de chaque catégorie d’acteur.

    Une plateforme d’action et de coopération qui fédère une biodiversité inédite

    Plusieurs instances de gouvernance et de coopération permettent une organisation équilibrée entre partenaires du monde agricole et de l’alimentaire :

    • Un Conseil d’Administration doté d’une représentativité équilibrée entre l’amont et l’aval
    • Des Commissions thématiques : filières, agronomie, communication, R&D, lobbying, …
    • Un Comité scientifique rassemblant des scientifiques des plus grands organismes de recherche (INRA, MNH, universités, CNRS…) et reconnus pour leur expertise
    • Des Cellules agronomiques regroupant des experts filière par filière 

      Le Conseil d’Administration

      #Membre d’honneur 

      • Jean-Philippe Quérard, Président de l’association

      #Membres de l’Aval

      • Bertrand Morand, U Enseigne, représentant des distributeurs GMS
      • Bénédicte Goulon, Flunch, représentant des restaurateurs
      • Arnaud Herrmann AccorHôtel, suppléant représentant des restaurateurs
      • Anthony Thuaud, Pasquier, représentant des industries de transformation
      • Laurence Le Marchand, Soufflet, suppléant représentant des industries de transformation
      • Jérôme Fanet, Pomona Terre Azur, représentant des distributeurs RHD

      #Membres de l’Amont

      • Christophe Prechonnet, Pomuni Pom’Alliance, représentant des organismes stockeurs, coopératives et négoces agricoles
      • François Mulet, Ver de Terre Production, représentant des structures de développement agricole
      • Sébastien Roumegous, Biosphères, suppléant représentant des structures de développement agricole
      • Laurent Haye, GIEE des 3 vallées, représentant des associations d’agriculteurs
      • Pierre Pujos, représentant des agriculteurs

      #Partenaires de la transition

      • Sophie Cucheval, Miimosa, représentant des partenaires financiers
      • Rachel Kolbe Semhoun, Invivo Foundation, représentant des fondations
      • Philippe Droin, Greenflex, représentant des prescripteurs de l’agroécologie
      • Franck Bailly, Non Labour Semis Direct, représentant des autres partenaires

      Une organisation au plus près du  terrain

      • La cellule nationale : Basée à Paris, elle définit la stratégie et coordonne les actions de l’association sur les leviers agronomie, coopération, communication et financement.
      • Les cellules régionales : Animées par des chargés de mission, elles identifient les besoins issus du terrain, mettent en oeuvre les projets de l’association et animent des partenariats locaux. 

      Le Comité Scientifique

      Le Conseil Scientifique a pour mission de valider les outils agronomiques qui sont ensuite déployés sur le terrain dans le cadre des projets filières et des projets de R&D, et en premier lieu les référentiels agronomiques.

      Les membres du Conseil Scientifique ont en commun une très bonne connaissance du terrain et du monde agricole, mais possèdent chacun leur expertise dans les différents domaines qu’englobe l’agroécologie :

      • Jean-Pierre Sarthou, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse et chercheur associé à l’INRAE, spécialiste de la thématique agriculture & biodiversité
      • Olivier Husson, chercheur au Cirad, spécialiste du potentiel d’oxydo-réduction dans le sol et les plantes
      • Alain Peeters, agronome, ancien professeur à l’Université Catholique de Louvain, spécialiste des prairies
      • Pascal Boivin, professeur d’agronomie à la Haute Ecole Spécialisée de Genève, spécialiste du carbone et de la structure du sol
      • Marc-André Sélosse, professeur au Museum National d’Histoire Naturelle, microbiologiste des sols
      • Michel Duru, directeur de recherches à l’INRAE, spécialiste de l’articulation agriculture/élevage
      • Isabelle Delanoy, CNAM, spécialiste de l’économie symbiotique

      Aucun acteur de la sphère privée comme publique n’est aujourd’hui capable de faire émerger seul un nouveau modèle alimentaire et de percer le mur de la défiance dressé par le consommateur.

      Les initiatives foisonnent et se multiplient, tantôt portées par un acteur de l’amont ou de l’aval, pouvant concerner une ou plusieurs filières ou adresser un axe particulier de progrès (commerce équitable, impact environnemental, bien-être animal…). Ces initiatives sont nécessaires et partagent souvent une même ambition.

      Pour une Agriculture du Vivant est une plateforme de collaboration globale et inclusive, qui propose d’articuler tous les enjeux (économiques, écologiques, nutritionnels), toutes les filières, tous les acteurs autour du socle agronomique des sols vivants.

      Pour une Agriculture du vivant est aussi une plateforme d’action, qui vise à accompagner la transition agroécologique au plus près des agriculteurs et des territoires et sensibiliser le consommateur à l’agronomie du vivant.

      Toutes les forces sont invitées à s’impliquer et à coopérer de façon pragmatique et bienveillante : agriculteurs, coopératives, négoces, industriels, distributeurs, restaurateurs, experts agronomes, partenaires techniques, labels, institutions privées ou publiques…

      Chacun d’entre nous a une responsabilité. Chacun d’entre nous a une capacité à agir.

      Je vous invite à nous rejoindre et à vous mobiliser Pour une Agriculture du Vivant !

      Jean-Philippe Quérard

      Président

      Share This