Les Agron’hommes : l’Ecole d’Agroécologie Voyageuse

“Il est urgent d’inspirer, initier et donner aux futurs acteurs des paysages une boîte à outils pour créer l’agroécologie.”

Alors que la France s’apprête à vivre le plus grand départ à la retraite d’agriculteurs, Les Agron’hommes se sont donnés la mission de former les acteurs de l’agroécologie de demain. Pour transmettre cette notion aux agroécologistes en devenir, l’Ecole d’Agroécologie Voyageuse est lancée. Il s’agit d’un accompagnement d’un an, individuel et collectif, destiné aux jeunes de 18 à 25 ans qui souhaitent apprendre l’agroécologie par l’expérience en réalisant un projet qui catalyse la transition agroécologique.

Les participants créent un parcours dans 5 à 15 fermes en France et dans d’autres pays, pour faire voyager les connaissances et expériences de ferme en ferme et avoir un réel impact dans le territoire d’où ils viennent. Le voyage permet de sortir de sa zone de confort, de se confronter à une diversité de contextes pédo-climatiques, sociaux, économiques et politiques, qui permettent aux étudiants de mieux s’adapter à un monde qui change. Les jeunes grandissent et apprennent tout en contribuant à des projets d’agriculteurs au sein d’un territoire.

Les projets des étudiants sont co-construits avec des organisations partenaires et pilotes sur la transition agroécologique comme Pour une Agriculture Du Vivant, Fermes d’Avenir, Icosystème.

Pour une Agriculture du Vivant accueille cette année un Agron’Homme durant 3 mois, Pablo, qui teste le projet d’Ecole d’Agroécologie Voyageuse avant le démarrage officiel en septembre. Il va pouvoir apprendre sur le terrain auprès d’agriculteurs et produire des supports pédagogiques et de communication pour accompagner la transition agroécologique.

Pablo a passé une semaine chez Pierre Pujos, installé dans le Gers sur 210 ha de grandes cultures en Agriculture Biologique (AB) et membre du réseau Pour une Agriculture du Vivant.

Retrouvez toutes nos dernières actualités