Gouvernance

Aucun acteur de la sphère privée comme publique n’est aujourd’hui capable de faire émerger seul un nouveau modèle alimentaire et de percer le mur de la défiance dressé par le consommateur.

Les initiatives foisonnent et se multiplient, tantôt portées par un acteur de l’amont ou de l’aval, pouvant concerner une ou plusieurs filières ou adresser un axe particulier de progrès (commerce équitable, impact environnemental, bien-être animal…). Ces initiatives sont nécessaires et partagent souvent une même ambition.

Pour une Agriculture du Vivant est une plateforme de collaboration globale et inclusive, qui propose d’articuler tous les enjeux (économiques, écologiques, nutritionnels), toutes les filières, tous les acteurs autour du socle agronomique des sols vivants.

Pour une Agriculture du vivant est aussi une plateforme d’action, qui vise à accompagner la transition agroécologique au plus près des agriculteurs et des territoires et sensibiliser le consommateur à l’agronomie du vivant.

Toutes les forces sont invitées à s’impliquer et à coopérer de façon pragmatique et bienveillante : agriculteurs, coopératives, négoces, industriels, distributeurs, restaurateurs, experts agronomes, partenaires techniques, labels, institutions privées ou publiques…

Chacun d’entre nous a une responsabilité. Chacun d’entre nous a une capacité à agir.

Je vous invite à nous rejoindre et à vous mobiliser Pour une Agriculture du Vivant ! Jean-Philippe Quérard

Président

Ce mouvement est porté par une association loi 1901 dont le but est donc de fédérer tous les acteurs de la filière agricole et alimentaire, du champ à l’assiette.

 

Une plateforme d’action et de coopération qui fédère une biodiversité inédite

L’association fédère l’ensemble des acteurs des filières agroalimentaires au sein d’une gouvernance transparente et représentative de la diversité de ses membres. Les catégories de membres sont les suivantes :

  • Membres d’Honneur : Personnes physiques nommées par le Conseil d’administration en raison des services qu’elles ont rendues ou sont amenées à rendre à l’association.
  • Membres Pilotes : Personnes morales investies dans la gouvernance et le développement de l’association et membres de droit au Conseil d’administration.
  • Membres Adhérents : Personnes physiques ou morales soutenant la démarche et souhaitant bénéficier de la dynamique de progrès de l’association.

Les Membres Adhérents sont répartis en trois collèges :

  • Collège des Membres Partenaires : il peut s’agir de groupes de l’aval, coopératives et négoces, partenaires techniques et d’innovation, et collectivités territoriales.
  • Collège des Membres Producteurs : agriculteurs souhaitant s’engager dans la transition agroécologique et souhaitant bénéficier des services d’accompagnement de l’association.
  • Collège des Membres Consommateurs : Personnes physiques ou associations de consommateurs désirant soutenir l’association et être informées de ses initiatives.  

Comment fonctionne la gouvernance ?

La gouvernance est articulée autour des organes suivants :

  • Le bureau : composé de membres élus parmi les membres du CA pour une durée de 3 ans.
  • Le conseil d’administration : constitué de représentants de chaque collège, il nomme les experts & membres d’honneurs ainsi que le bureau. Il se réunit régulièrement pour statuer des grandes orientations et des décisions structurantes de gestion. Les membres du CA sont les suivants :

    – Jean-Philippe Quérard (membre d’honneur et président du bureau)
    – Arnaud Daguin (membre d’honneur et président du bureau)
    – Alain Canet (membre d’honneur)
    – Konrad Schreiber (membre d’honneur)
    – Bertrand Morand, chef de groupe filières chez U Enseigne (membre pilote)
    – Vincent Lacassin, directeur des achats & supply chain chez flunch,  (membre pilote)
    – François Mulet, président de Ver de terre production (membre pilote et trésorier)
    – Anthony Thuaud, directeur général adjoint, activité biscotte, Brioche Pasquier (membre pilote)
    – Arnaud Herrmann, directeur du développement durable chez Accor Hôtels (représentant des groupes de l’aval au sein du collège membres partenaires)
    – Rachel Kolbe-Semhoun, directrice du développement, InVivo Foundation  (représentant des partenaires techniques au sein du collège membres partenaires)
    – Florian Breton, Miimosa (représentant des parteanires de l’innovaton au sein du collège membres partenaires)
    – Pierre Philippe, directeur générale de la Coopérative des vignerons de Buzet (représentant des coopératives/négoce au sein du collège membres partenaires)
    – Pierre Pujos, céréalier bio dans le Gers, représentant du collège membres producteurs.

  • Les commissions thématiques : elles se réunissent régulièrement selon l’actualité de l’association. Elles sont composées de membres et d’experts pouvant accompagner les responsables de pôle dans leur mission.

Témoignages

flunch existe depuis 1971 et souhaite se projeter dans les cent années à venir.

« Pour une Agriculture du Vivant » développe une approche holistique de la question.Cette association nous permet de tenir des engagements vis-à-vis de la planète avec une obligation de résultats quantifiables grâce à un outil simple : l’agronomie. Cela nous a semblé clé pour aller jusqu’au bout de notre démarche. Nous voulons être fiers de l’histoire que nous raconterons aux futurs enfants qui continueront à venir manger chez nous.

Nous avons la volonté de redonner une image positive de l’agriculteur, de travailler main dans la main avec lui pour aller vers moins de pesticides et d’intrants. On participe ainsi à la reconstruction de la biodiversité. Nous voulions le faire en nous appuyant sur le terrain, donc l’agronomie. C’est ainsi que notre choix c’est naturellement tourné vers « Une Agriculture du Vivant » Vincent Lacassin

Directeur des Achats & Supply Chain, flunch

Nous avons choisi de nous investir auprès de ce mouvement pour couper court à la dichotomie d’agriculture bio vs. agriculture conventionnelle. « Pour une Agriculture du Vivant » est alignée avec nos ambitions car elle œuvre pour une croissance durable : les agriculteurs sont capables de produire plus et mieux avec moins, mieux rémunérés, et tout ça dans la durée ! Rachel Kolbe-Semhoun

Directrice du Développement, InVivo Foundation

Nous avons la volonté de redonner une image positive de l’agriculteur, de travailler main dans la main avec lui pour aller vers moins de pesticides et d’intrants. On participe ainsi à la reconstruction de la biodiversité. Nous voulions le faire en nous appuyant sur le terrain, donc l’agronomie. C’est ainsi que notre choix c’est naturellement tourné vers « Une Agriculture du Vivant »

Bertrand Morand

Chef de Groupe Filières de U Enseigne

Share This